3 jours à Parme avec Barilla

Hello tout le monde,

J’ai eu la chance d’être invitée à Parme par Barilla en juin dernier. Il m’a fallu comme vous pouvez le voir, plusieurs semaines pour rassembler toutes mes images et souvenirs et vous en écrire un article.

L’idée de ce voyage était de découvrir le processus de productions de sauces mais aussi des pâtes produites par Barilla. J’accepte toujours avec plaisir ce genre d’invitations, car j’adore découvrir le « behind the scene » de ces grosses entreprises. En plus il s’agit généralement d’une opportunité unique que de pouvoir passer la porte de ce genre d’usines, dont les secrets technologiques, industriels et gastronomiques sont souvent bien gardés !

A peine arrivées avec Julie, nous profitons de notre après-midi de libre pour découvrir Parme, se balader, manger des pâtes et bien sûr une délicieuse glace.

 

Le lendemain, direction le champ de basilic, le produit phare servant à préparer la célèbre sauce Pesto de Barilla. L’idée de cette journée était de suivre cet or vert, du champ à l’assiette.

Ce qui surprend d’abord, c’est la couleur, des champs verts à perte de vue. L’odeur du basilic n’est pas très forte au premier abord, mais dès que que l’on cueille une feuille on est embaumé par ses parfums.

Direction ensuite l’usine, pour suivre le basilic et sa transformation en pesto ! Après s’est habillées comme de petits lutins jaunes, avec nos protections, direction la désinfection pour pouvoir se rendre dans l’usine.

Nous avons suivi le basilic, le long de son nettoyage, puis le broyage jusqu’à ce qu’il soit mélangé avec l’oignon et l’ail qui cuisait un peu plus loin.

Pour compléter l’expérience, nous nous dirigeons ensuite vers les champs de blé et l’usine de production de pâtes. Laissez une dizaine de blogueuses dans des champs et vous devriez vous retrouver avec des centaines de photos 😉

D’ailleurs merci Sandrine pour celle-ci ❤

De ces 2 jours d’immersion chez Barilla, outre le processus de fabrication de leurs sauces et pâtes, nous avons pu constater qu’ils font vraiment attention à leur impact sur l’environnement. Leur slogan « Good for you, good for the planet » (Bon pour vous, pour pour la planète) est mis en application régulièrement et ce, chiffres à l’appui :

  • une diminution de 28% de ses émission de CO2 par rapport à 2010

Ce que j’ai également apprécié, c’est le côté locavore de leur démarche. Bien que Barilla soit une entreprise géante et distribuant ses produits dans le monde entier, tous les produits utilisés à la fabrication des sauces ou des pâtes sont 100% italiens. Ils aident ainsi les agriculteurs locaux et ça, c’est vraiment une belle démarche.

 

Bon et bien sûr, l’italie ne serait pas l’italie sans une bonne dose de glace :p Best Stracciatella ever chez ciacco !

ice cream

article sponsorisé

Le Bellagio {Concours Inside}

Après mon voyage à Rome, je suis allée manger au Bellagio (oui je n’ai pas pas pu me passer de cuisine italienne plus de 24h ^^), qui même s’il existe depuis un moment a refait sa déco et y a même ajouté un petit rayon d’épicerie fine. Le service est toujours au rendez-vous  avec Sandra qui mène la danse en salle, italienne (sicilienne de Palerme comme elle me l’a confié pour être précise) tout comme les 3/4 du personnel, elle est souriante, charmante et saura vous conseiller si vous ne savez pas choisir (et aussi vous proposer un spritz pour réfléchir tranquillement à ce que vous allez manger).

restaurant bellagio

Qu’est ce qu’on mange ?

Pour l’entrée, on part sur les plats à partager, on craque sur les beignets de mozzarella et du jambon cru San daniele (tranché sur place avec une magnifique trancheuse que vous pourrez apercevoir à l’entrée du restaurant) savoureux de finesse.

Côté plats, on retrouve tous les grands classiques de la gastronomie italienne : pâtes (les carbonara et les gnocchis au gorgonzola sont à tomber), pizzas, viandes avec le veau  à l’honneur bien sûr (saltimbocca, piccata ou escalope milanaise). Pour les desserts, je vous recommande de tester le tiramisu servi à la coupe  ou la panacotta accommodée avec différentes sauces. (et petit astuce si après une entrée et un plat de pâtes vous ne vous sentez pas d’attaque, prenez le café gourmand vous y retrouverez une panacotta et le fameux tiramisu).

Les portions sont généreuses pour une addition pas trop salée : comptez 25€ par personne pour une formule duo (antipasti, pâtes et tiramisu à partager), 20€ pour la formule déjeuner ou 33€ pour le menu A Tovala avec boissons !

Et comme je n’aime pas garder mes bons plans uniquement pour moi, je vous proposer de descendre en bas de l’article pour tenter de gagner un repas pour deux au Bellagio :)restaurant bellagio croquettes mozzarellarestaurant bellagio spritzrestaurant bellagio jambonrestaurant bellagio gnocchis gorgonzolarestaurant bellagio carbonararestaurant bellagio saint jacquesrestaurant bellagio tiramisurestaurant bellagio cafe gourmand

*** CONCOURS ***

Pour tenter de remporter un repas pour 2 au Bellagio il vous faut :

  • laisser un commentaire sous cet article ou sur le post facebook associé en me donnant votre plat italien préféré
  • Partager cet article sur vos réseaux sociaux
  • Vivre à Paris ou y venir prochainement (le transport ne sera pas compris)

Tirage au sort le 16 janvier ! Bonne chance  toutes et à tous !

Edit : Bravo à Marjorie qui a été tiré au sort !

Informations

Le bellagio
101 avenue des Ternes
75017 Paris

 

Focaccia

Je vous le disais hier dans mon article « où manger à Rome« , j’ai eu le plaisir de manger chez Benny & Bula, 2 soeurs blogueuses, passionnées de cuisine, en dégustant leur focaccia (qu’elles appellent d’ailleurs « focacciosita »), je leur ai demandé leur recette qu’elles m’ont donné avec plaisir. Bon la prochaine fois, je laissera la pâte reposer plus longtemps (j’étais trop pressée de la manger), mais si vous vous suivez les indications qui suivent, elle sera plus gonflée et aérée que la mienne c’est sûr !

Notre semaine italienne se termine demain soir mais restez bien connectés, il se pourrait bien qu’il y ait un super cadeau pour la clôturer en beauté demain 😉

J’espère en tout cas que ces recettes italiennes vous auront plus, que ce soit mon tiramisu, mon risotto ou celle-ci, et que vous aurez aimé voyager à Rome avec moi le temps de quelques articles 🙂

————————————

I said yesterday in my article « where to eat in rome » I had the pleasure of eating at Benny & Bula, 2 sisters bloggers, passionate kitchen, sipping their focaccia (they also call « focacciosita « ), I asked them their recipe they gave me with pleasure. Well next time, I let the dough rest longer (I was too eager to eat), but if you follow the following indications, it will be more swollen and airy than mine for sure!

Our Italian Week ends tomorrow night but stay securely connected, it could well be that there is a great gift for beauty close tomorrow)

I hope in any case that these Italian recipes you will have more, whether my tiramisu, my risotto or this one, and you have loved traveling to Rome with me time to some articles 🙂

focaccia home madefocaccia maison

Ingrédients – 2 focaccias

  • 500g de farine de blé
  • 500 g de farine Manitoba (farine pour pizza)
  • 650 g d’eau
  • 1 sachet de levure boulangère
  • 2 cuillères à café de sel
  • 30 g d’huile d’olive extra vierge
  • 30 g d’eau
  • romarin frais
  • de gros sel

Préparation

  • Dans le bol de votre robot muni du crochet, mélangez l’eau avec la farine. Laissez reposer 15 minutes.
  • Ajoutez la levure boulangère délayée dans 150 grammes d’eau et commencez à mélanger avec le crochet en ajoutant le reste d’eau jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords. Ajoutez le sel.
  • Enlevez le crochet et pétrissez à la main pendant une dizaine de minutes.
  • Déposez la pâte dans un saladier légèrement huilé, couvrez avec un film alimentaire et laissez lever une nuit à température ambiante. (ou 12h)
  • Après levage, la pâte doit avoir doublé de volume avec des bulles à la surface.
  • Sur un plan de travail fariné, repliez la pâte sur elle-même de manière à obtenir 3 couches (comme pour une pâte feuilletée). Laissez lever 15 minutes à température ambiante.
  • Recouvrez deux plaques allant au four de papier sulfurisé. Coupez votre pâte en deux et déposez-les sur les plaques en les aplatissant légèrement de manière à former des rectangles assez larges.
  • Mettez les pâtes à lever dans le four pendant 6h, leur volume devrait doubler. Retirez -les du four
  • En bas de votre four disposez un plat sur un grille avec de l’eau pour que de la vapeur se diffuse dans le four à 220°C.
  • Pendant ce temps, mélangez 30 grammes d’huile d’olive avec 30 grammes d ‘eau et passez ce mélange aux pinceaux sur vos focaccias.
  • Faites des trous réguliers avec vos doigts dans la pâte, puis saupoudrez de gros sel et de romarin.
  • Retirez le plat avec l’eau et enfournez les focaccias à 200°C pendant 15 minutes.

————————————

Ingredients

  • 500g of wheat flour
  • Manitoba 500g flour (flour for pizza)
  • 650 g water
  • 1 packet of yeast baking
  • 2 teaspoons salt
  • 30 g extra virgin olive oil
  • 30 g of water
  • fresh rosemary
  • coarse salt

Directions

  • In the bowl of your food processor fitted with the hook, mix the water with the flour. Let stand 15 minutes.
  • Add the baker’s yeast dissolved in 150 grams of water and start mixing with the hook adding the remainder water until the dough comes off the edges. Add the salt.
  • Remove the hook and knead by hand for about ten minutes.
  • Place the dough in a lightly oiled bowl, cover with plastic wrap and let stand overnight at room temperature. (or 12)
  • After lifting, the dough must have doubled in volume with bubbles at the surface.
  • On a floured surface, fold the dough over itself so as to obtain 3 layers (like puff pastry). Let stand 15 minutes at room temperature.
  • Cover two baking sheets with parchment paper oven. Cut your dough in half and place them on the plates flattening them slightly to form wide enough rectangles.
  • Put the pasta to stand in the oven for 6 hours, volume is expected to double. -the Remove from oven
  • At the bottom of the oven have a flat on a grid with water so that the vapor diffuses into the oven at 220 ° C.
  • Meanwhile, mix 30 grams of olive oil with 30 grams of water and go to brush this mixture over your focaccia.
  • Make regular holes with your fingers in the dough and sprinkle with coarse salt and rosemary.
  • Remove the pan with water and bake the focaccia at 200 ° C for 15 minutes.

recette focaccia_

Où manger à Rome ?

Après mon top 10 des choses à Rome à faire voici une liste (non exhaustive) des restaurants où nous avons préféré manger, il s’agit de « vrais » restaurants, de bar, de salon de thé ou autre, vous aurez le choix 🙂 J’espère en tout cas que cette petite sélection vous plaira !

Est ! Est ! Est !

Notre restaurant préféré définitivement ! Nous y sommes allés 3 fois en 7 jours, ce qui est quand même pas mal 😉 Nichée au fond du impasse (qui se trouvait être également la rue dans laquelle nous logions), vous remarquerez tout de suite son enseigne lumineuse si vous y allez pour diner.

Dans un cadre un peu rétro, vous entrez dans ce qui est supposé être la plus ancienne pizzeria de Rome ! Et outre les pizzas vous ne sortirez pas d’ici sans avoir l’estomac complet. Tout est à tomber (sauf peut être les fritures que j’ai trouvé trop grasses, en même temps c’était de la friture, enfin quoique j’ai beaucoup aimé les beignets de pommes de terre fourrés à la mozzarella, bon si enfaite, j’ai tout aimé…) : les pizzas, la mozzarella, la focaccia, le bresaola et les pâtes ! Surtout si vous y allez, demandez les pâtes revenues dans une meule de pecorino sous vos yeux, un pur délice, gustatif et visuel.

Informations

Da Ricci
Via Genova 32

mozzarella est est est da ricci romepizza est est est da ricci romefriture est est est da ricci romecharcuterie est est est da ricci romecalzone est est est da ricci romefocaccia est est est da ricci rome

La prosciutteria

Idéale pour boire un verre et se remplir l’estomac de délicieux fromages et charcuteries italiens, la prosciutteria se trouve à 2 pas de la fontaine de Trevi. A l’origine une simple « charcuterie », elle se transforme en petit restaurant le soir, même si elle n’en a pas l’appellation, ce qui veut dire que vous devrait aller chercher votre planche au comptoir 😉

Avec son petit nombre de places assises à l’intérieur, il est souvent complet (et ne prend pas de réservation), mais on a finalement de la place si on attends 10/15 minutes que les clients précédents finissent de manger. L’ambiance est conviviale et bonne enfant, le personnel jeune et souriant. On se sent tout de suite bien, surtout après quelques verres d’un bon chianti et quelques morceaux de salami.

Informations

Via Della Panetteria, 34
Fontana Di Trevi00187

prosciutteriaPROSCIUTTERIAPROSCIUTTERIA

Caffé Capitolino

Niché au dessus des musées du Capitole (carrément sur les toits en faite), vous pourrez bénéficiez d’une vue magnifique sur Rome le temps d’un café, d’un chocolat chaud ou même d’un en-cas (salades, pizzas ou paninis). Et pas de panique pas besoin d’avoir un billet pour y accéder. Après avoir passé la place des musées du Capitole, tournez à droite et remontez un peu la rue, vous arriverez devant une autre entrée des musées, qui vous mènera directement au caffé capitolin 😉

Informations

Caffé Capitolino
Piazzale Caffarelli 4

caffe capitolino romecaffe capitolino romevue rome

DAR Poeta

Située dans le quartier de Trastevere, vous trouverez cette pizzeria qui ne paye pas de mine, apparemment toujours pleine (voir trop) en été, nous avons pu en profiter en hiver sans attendre. Les pizzas sont méga copieuses et ultra délicieuses. Les pâtes à pizza se situent entre les romaines (fines) et les napolitaines (plus épaisses), en gros si vous commandiez chez Domino’s vous opteriez pour la classique 😉

Chéri avait choisi une pizza avec pour base une crème de courgette, une idée à retenir car c’était vraiment exquis !

(désolée pas de photos pour celui-ci !)

Informations

Dar Poeta
Vicolo del Bologna 46

Cinecaffe

 Après vous être perdus dans le parc Borghese, profitez des rayons du soleil pour vous offrir un déjeuner sur la terrasse ensoleillée du Cinecaffe, se trouvant à l’intérieur du parc. Pas de nourriture gastronomique ici, mais idéal pour une pause café ou un pique nique avec ces wraps, salade ou paninis, à des prix très intéressants.

cinecaffe romemarine is eating

En chemise un 15 décembre le pied 🙂

Informations

Cinecaffe
Casina delle Rose
Largo Marcello Mastroianni 1

Diner chez l’habitant

Vous savez que je suis une habituée de Vizeat depuis plus d’un an, je vous en souvent parlé en ma qualité d’hôte mais aussi comme vizeateuse. C’est donc tout naturellement que  j’ai choisi de réaliser un repas chez l’habitant à Rome. Alors que je consultais les annonces du site, je suis tombée sur le profil de Benny & Bula, 2 soeurs blogueuses food… Autant vous dire qu’il ne m’en a pas fallu beaucoup plus pour réserver leur diner !

Ambra et Tea, (de leurs vrais prénoms) nous ont accueilli chez elles avec Valerio, le petit d’ami d’Ambra. Nous avons passé une excellente soirée à manger de la focaccia, des aubergines grillées, de la charcuterie, des pâtes au saumon et des petits gâteaux, mais aussi à chanter, parler anglais, italien, espagnol et français ! Une très jolie soirée pleine d’échanges telle que je les adore quand je voyage, on en a profité pour leur demander leurs bonnes adresses et de mon côté la recette de leur focaccia trop trop bonne (dont je vous partagerai la recette demain !)

benny bula vizeat romebenny bula vizeat romebenny bula vizeat romebenny bula vizeat rome

PS: allez visiter leur blog, c’est en italien mais c’est super cool 🙂

Voila pour les adresses testées et approuvées ! Voici une petite liste des autres restaurants que l’on nous avait conseillé mais que nous avons pas eu le temps de tester (souvent parce que nous n’étions pas dans le bon quartier au moment on l’on se décidait à manger ^^)

J’espère que ce nouvel article sur Rome vous aura plu et merci encore à BedyCasa de m’avoir permis de vivre cette expérience de folie ❤