commencer le zéro déchet dans sa salle de bains

Vers le Zéro Déchet, dans la salle de bains

0 commentaire

Chose promise, chose due, je reviens aujourd’hui avec mon premier article qui fait suite à celui sur comment commencer le zéro déchet . J’ai choisi de vous parler en premier lieu du zéro déchet dans la salle de bains, car c’est par la que moi-même j’ai choisi de commencer ma transition. Pour commencer, quelques chiffres édifiants.

En 1 mois on France, on consomme en moyenne :

47.000 flacons de démaquillant, shampoing et gels douche

3 500 tubes de dentifrice

3 900 sticks ou flacons de déodorants

6 millions de cotons démaquillants

850 000 coton tiges

L’essentiel de Julien

Tout ceci peut-être facilement remplacé par des produits « zéro déchet » et notamment par tous les produits dits « solides ».

Pour commencer à passer ma salle de bains en mode zéro déchet, j’ai choisi de vider tous mes placards et de voir tout ce que je voulais ou non garder. Ouste les 9/10ème de mes vernis à ongles, j’ai gardé une palette de fard à paupières pour les occasions spéciales et j’ai supprimé le reste.

Ensuite il a fallu trouver des produits de remplacement pour ceux que j’utilisais au quotidien : shampoing, gel douche, déodorant, dentifrice….

Les produits solides pour une salle de bains zéro déchet

Gel douche

Pour remplacer le shampoing et le gel douche, que nous utilisions en quantité astronomique (j’avais l’impression d’en acheter chaque semaine), nous avons choisi du savon et du shampoing solide. Pour le savon, même si nous testons régulièrement de nouvelles marques, j’aime beaucoup ceux de Clémence et Vivien, qui propose aussi un savon spécial bébé.

Je viens d’acheter des savons de chez GreenMa, rien que l’odeur est remarquable et le packaging est vraiment dans la mouvance zéro déchet : le colis en carton est conditionné avec des particules de calage naturelles 100% biodégradables et 100% compostables, elles peuvent être compostées et dégradent entièrement sans générer de pollution.

Peu importe la marque que vous achetez, faites attention à bien choisir vos savons en saponifications à froid, ce qui vous garantira des savons sains pour vous et la planète !

Astuce : Pour qu’il garde sa forme, je le dispose sur un loofah, un curcubitacé séché qui peut aussi servir d’éponge ou de gant de gommage 😉

Shampoing

Saviez-vous que si tout le monde utilisait un shampoing solide pour se laver les cheveux, on éviterait que 552 millions de bouteilles en plastique soit jetées chaque année ? C’est un chiffre et une habitude si facile à prendre, en plus elle vous fera faire des économies, car un shampoing dure pas loin de 3 fois plus longtemps qu’un shampoing en bouteille !

Pour les shampoings solides, j’utilise celui de la marque Secrets de Provence (si celui que j’utilise est fourni dans une boite en carton, ils ont encore beaucoup de produits qui sont emballés dans du plastique, ce qui me pose problème). Pour éviter qu’il ne s’effrite, j’ai également investi dans une boite à shampoing solide de la même marque (elle est fabriquée en bio-matériau 100% naturel, à base d’amidon de maïs, issu de ressources renouvelables).

Déodorant

J’utilise un déodorant solide de la marque Lamazuna depuis plusieurs mois. J’en suis très contente, il n’empêche pas la transpiration mais les mauvaises odeurs et c’est tout ce qu’on lui demande ! Pour l’utiliser, il suffit de l’humidifier sous l’eau et de le passer sur vos aisselles. Il dure environ deux fois plus longtemps qu’un déodorant en stick. Pour le conserver et l’emmener avec moi en voyage, je le mets simplement dans un petit contenant en verre.

Les autres produits Zéro déchet dans la salle de bain

Dentifrice et brosse à dents

Pour les brosses à dents, j’ai opté pour des brosses à dents en bambou. Il y a énormément de choix de marques pour ce genre de brosse à dent. Personnellement, j’ai opté pour celles de chez Charles Germain, biodégradables de l’emballage aux brosses en elles-mêmes. Pour ce qui est du dentifrice, j’avoue ne pas avoir encore trouvé la solution solide qui me convient vraiment, ceux que j’ai testé jusqu’à présent ne m’ont pas vraiment plu. Du coup, si vous avez des marques à me conseiller je suis plus que preneuse ! Je pense tester celui de Pachamamai prochainement 😉

En attendant, j’utilise un éthifrice, ce sont des pastilles à mettre dans la bouche, et à croquer, elles moussent et hop plus qu’à frotter avec votre brosse à dents. Malheureusement, elles se trouvent dans un contenant en plastique, le bon côté des choses, c’est qu’elles durent beaucoup plus longtemps qu’un tube de dentifrice ! J’espère pouvoir trouver une alternative solide sans emballage plastique bientôt !

Maquillage

Je n’ai jamais été une grande fana de maquillage, néanmoins avec un petit bébé, j’aime bien avoir la possibilité de camoufler les stigmates de la fatigue ^^ J’ai donc cherché des produits qui répondaient à plusieurs critères : bio, dans des contenants sans plastique, et rechargeables ! J’ai trouvé mon bonheur avec la marque Zao. 100% d’ingrédients d’origine naturelle et tous les produits certifiés bio ou eco par Ecocert, vegan et non testés sur les animaux. Les contenants sont en verre et en bambou et sont rechargeables, et vous seront livrés dans des pochettes en coton bio.

J’ai également une poudre de la marque Couleur Caramel , dont les produits sont aussi bio et naturels et j’ai choisi cette poudre, pour son conditionnement biodégradable.

Couleur Caramel , dont les produits sont aussi bio et naturels et j’ai choisi cette poudre, pour son conditionnement biodégradable.

trousse rangement lingettes démaquillantes zéro déchet

Pour le démaquillage, j’utilise des carrés démaquillants lavables, réalisés par ma maman*. Avec un peu de lotion démaquillante Soin de soi, dont j’utilise également le crème hydratante. Les contenants sont en verre mais pas encore rechargeables, dommage !

*vous pouvez d’ailleurs retrouver sa boutique en ligne « Zanca Créations« , où elle propose plein de créations faites maison et zéro déchet 😉

Protection hygiénique

Personnellement, je n’ai jamais été une grande fan des tampons, donc m’en passer n’a pas été une épreuve ! Je me suis mise aux culottes menstruelles de la marque Fempo et elles me conviennent très bien. Pour cette partie, le ressenti est tellement personnel qu’il convient à chacune de tester plusieurs méthodes et voir ce qui lui convient le mieux : Cup, serviettes lavables, culottes menstruelles etc…ou un mix de tout cela !

Coton tige

Je n’ai pas réussi à me faire pour le moment à l’oriculi (un petit bout de bois sculpté dans une forme permettant de nettoyer ses oreilles), je n’aime malheureusement pas du tout la sensation de bois dans mon oreille. Pour le coup, je me suis tournée vers l’alternative des cotons-tige en bambou biodégradables, que l’on peut trouver un peu partout en magasin bio !

Epilation

Concernant l’épilation, j’allais jusqu’à très récemment en institut, ou alors j’achetais des bandes de cires pour m’épiler moi-même. Cette méthode d’épilation est génératrice d’énormément de déchets, comme il était pour moi impensable de revenir au rasoir plastique, j’ai cherché une alternative. Celle-ci m’a été apportée à l’écoute d’un podcast, conseillé par ma copine Barbara : Basilic qui s’entretenait avec Marjorie Soria, fondatrice de Bareaya, des rasoirs de sureté pour femmes !

Je ne sais pas encore si je vais craquer pour ce modèle-ci, car il vient de Hong-Kong, donc niveau empreinte carbone c’est pas le pied 🙂 Je suis en pleine recherche, alors si vous avez des options n’hésitez pas à me les indiquer commentaire !

Bilan du Zéro déchet dans la salle de bains

Je suis contente de constater qu’il n’y a quasiment plus de plastique dans ma salle de bains (il me reste à éradiquer le déo de mon mec et sa brosse à dents électrique ^^) et que cela ne nous a pas demandé beaucoup d’efforts. Si j’ai un conseil à donner pour ceux qui voudraient se lancer dans le zéro déchet, c’est définitivement de commencer par la salle de bains !

Nos invités de passage à la maison ne sont pas choqués par les produits que nous utilisons, une fois la petite explication passée 😉 La poubelle de la salle de bains ne se remplit plus inutilement de cotons démaquillants, et elle ne voit pour ainsi dire plus grand chose !

Summary
Article Name
Vers le Zéro Déchet, dans la salle de bains
Description
Chose promise, chose due, je reviens aujourd'hui avec mon premier article qui fait suite à celui sur comment commencer le zéro déchet . J'ai choisi de vous parler en premier lieu du zéro déchet dans la salle de bains, car c'est par la que moi-même j'ai choisi de commencer ma transition. Pour commencer, quelques chiffres édifiants.
Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*